Type : Design
Commanditaire :

d.u.M.s

Année : 2008
Localisation : Paris 
Structure porteuse :

ENSCI 

Objet :

Conception de mobilier urbain en polymère végétal développant un usage innovant dans l'espace public

Auteurs du projet : Etudiants de l'ENSCI
Montant : 10.000 € financé à 80% par la banque OSEO 

 


 

 

d.u.M.s MOBILIER 01

 

 

Un workshop de 3 semaines s’est déroulé à l'ENSCI avec deux entreprises partenaires : Futuramat qui développe des matériaux polymères végétaux et Lacroix, une entreprise spécialisée dans le rotomoulage.

 

 

Contexte

 

Le mobilier et les équipements urbains, ou celui des parcs et jardins, font partie de l’environnement quotidien des habitants des villes. Ces éléments qui jalonnent la ville sont porteurs de valeurs et de services spécifiques pour la population.

 

L’association DUMS –Recherche Urbaine- propose une investigation créative pour la conception de produits urbains innovants, conçus à partir de matériaux polymères végétaux.  Cette exploration a pour but d’investiguer le potentiel d’un positionnement environnemental et de cette filière économique, à travers son transfert dans le registre de l’équipement urbain.

 

Quels usages spécifiques ou appropriés peut-on imaginer à partir de ces matériaux particuliers, qui offrent la possibilité du rotomoulage, et quel sens ou message les produits imaginés peuvent-ils porter (dans le registre environnemental, dans le rapport au temps : éphémère, biodégradabilité, « produit ou service jetable », …)

 

 

Projet

 

Il consistera dans la conception de différentes offres, dans le registre du mobilier urbain ou des parcs et jardins, qui exploitent la filière des matériaux végétaux. L’exploration sera ouverte et pourra couvrir des objets, des équipements, des systèmes rapportés à des situations contextuelles et aux fonctions qu’ils peuvent porter : éléments modulables et composables, objets orphelins ou gammes, mobiliers, équipements, éléments de décoration éphémères, supports d’information, en tenant compte des propriétés spécifiques de ces matériaux.

 

L’étude porte sur la phase créative et de conception, elle devra permettre, suite à la présentation finale, la sélection d’un projet qui sera prototypé par les partenaires de ce projet.

 

1ère semaine : Réflexion – recherches et esquisses (cahier d’idées)

Définition des usages, des positionnements et du contexte d’intégration dans la ville : recherche de concept

2ème semaine : Evolution et développement des projets

Exploration et développement des propositions sous forme de dessins et de recherche en volume (approches formelles et principes techniques)

3ème semaine : Réalisation et communication du projet final

Production de la présentation finale, dessins, plans de principe, maquettes d’étude, principes techniques, vues 3D en situation, afin de permettre la sélection du projet qui sera retenu pour être prototypé par les partenaires.


08.01

08.01 est une combinatoire de Table " pique-nique ", d'assise, de para-soleil, d'élément de repos, de détente et  de jeux. 1..2...3... il accueille plus qu'il n'en fait croire. Modulable il donne aux vertes étendues, des pôles de rencontre et de partage. Une accumulation de 08.01 forme le cercle symbole de "Groupe" sans pour autant le fermer.


 

Création Aude Prigent et Bénédikt Steinhoff (ENSCI) pour d.u.M.s



08.02

Rencontre d’une jardinière avec la bouée de signalisation des canaux citadins. Et si nos étangs urbains étaient ponctués par d’étranges nénuphars flottants surmontés de plantes terrestres ?

Création Claire Lemarchand et Fanette Pesch (ENSCI) pour d.u.M.s



08.03

Nous proposons un pigeonnier de ville qui à pour but le contrôle des naissances, le regroupement des nuisances et l'amélioration des relations entre pigeon et citadins. Nous retrouvons grâce à la technique du rotomoulage des formes rondes et nous créons des cavités qui sont un clin d'oeil au biotope de l'animal : les falaises. Le système d'un disque superposable nous permet d'une part la modularité (chaque commune peut choisir le nombre de disque qui lui semble adapté) d'autre part d'avoir une micro-architecture qui garde la même identité mais qui change selon les lieux (chaque disque peut être placé différemment les uns par rapport aux autres). Le premier disque de la pile est plus large et permet de récupérer les fientes, ce disque ce descend le long des pieds et permet à la personne chargée de l'entretien d'accéder à l'intérieur du pigeonnier.


Création Florence Massin et Philippe Thibault (ENSCI) pour d.u.M.s



08.04

Les arbres, premiers acteurs de ce paysage, représentent un potentiel d'accroche pour un support végétal qui viendrait proposer une nouvelle façon d'habiller un parc. Un lampion qui se décline dans plusieurs hauteurs pour mettre en valeur des points spécifiques de la ville et modifier le langage connu de la jardinière.


Création Océane Delain et Thibaut Guittet (ENSCI) pour d.u.M.s



08.05

L’espace des parcs est généralement segmenté, l’intérêt du projet est de rompre les frontières entre l’espace de jeu d’enfants et l’ensemble du parc. Notre proposition de mobilier vient unifier les espaces des parcs. Le mobilier laisse l’opportunité aux enfants de modeler une partie du paysage. Le mobilier consiste d'abord en la multiplication d’un module de construction qui laisse pleine liberté à l’imaginaire. Il devient possible de créer un décor aléatoire à l’intérieur d’un paysage préalablement orchestré. Le module de construction est complété par un module semblable, mais en version surdimensionnée inamovible, sur laquelle les petits modules peuvent se fixer. Ce jeu de volume crée un champ sculptural dans le parc.


Création Romain Jung et Christophe Robillard (ENSCI) pour d.u.M.s


 

 

 

               revenir aux projets           revenir au blog

 

 

Partager cette page