Une étude prospective nommée la « Prémonition d’Antioche » (2014) interpelle sur les conséquences de l’élévation du niveau de la mer et plus généralement des effets du changement climatique sur ce territoire vulnérable. Comment organiser le repli des personnes et des biens des zones à risque de submersion ? Comment assurer les transitions urbaines, touristiques et agricoles face au changement climatique ? Cette étude propose un projet intégré d’adaptation aux effets du changement climatique pour la partie nord du département de la Charente-Maritime à partir de trois grands principes : l’appréciation du système d’interdépendances mobilisant le littoral, le rétro-littoral et l’arrière-pays ; l’abandon de la politique systématique de défense côtière et la désurbanisation puis la renaturation de la bande littorale submersible à terme ; la relocalisation stratégique des biens par une réurbanisation « rétro-littorale » adaptée, densifiant les villages existants, et structurée par une trame paysagère restaurant le champ d’expansion des cours d’eau.

Ce projet d’adaptation pourra être intégré dans les différents documents de planification territoriale. Il s’appuiera sur une politique foncière relative à la préservation des espaces naturels, à l’acquisition des biens vulnérables et du foncier nécessaire aux opérations de renouvellement urbain. Il sera accompagné d’une approche paysagère avec l’amplification de la trame verte et bleue existante.

❝ la prémonition d'Antioche ❞

Coastal climate change adaptation in Charente-Maritime

Partager cette page