“Se pose un problème analytique crutial : comment lire l’espace différentiel contemporain en échappant aux polarisations de la concurrence. La première solution est de lire l’espace différentiel à partir des différentes relations (Elias) et des différentes formes d’échanges urbains (Simmel). Ainsi s’élabore une définition expressive de l’urbain en terme d’action communicationnelle plus que de sociabilité.” 

in La sociabilisation urbaine de Verpraet, 1994

 

“Il reste que toute production littéraire s'inscrivant dans un espace différentiel, elle ne peut pas ne pas signifier, et traduit donc une « prise de position », au sens strict.” 

in Ateliers de théorie littéraire de Debaene, 2010

 

“Nous avons dit que, pour trouver le centre des masses d’un corps uniformément dense, comme est, dans le cas actuel le fluide que déplace le vaisseau, il faut multiplier l’espace différentiel compris entre deux plans parallèles au plan primitif, par la distance perpendiculaire de ce dernier plan à l’espace différentiel, intégrer ce produit, et diviser ensuite l’intégrale trouvée par l’espace total qu’occupe le corps dans le fluide ; le quotient exprimera alors la distance perpendiculaire du plan primitif au centre des masses, ou du volume.” 

in Théorie du navire par le Marqui de Poterat, 1826

 

“Il y a donc des contenus particuliers qui doivent devenir le signifiant d’une plénitude communautaire, par des chaînes d’équivalences et des relations hégémoniques, mais cette plénitude communautaire reste et doit rester ainsi essentiellement absente. La communauté ne pouvant donc équivaloir au pur espace différentiel d’une identité objective, mais seulement à une plénitude toujours absente, elle emprunte sans cesse sa propre forme de représentation à des entités particulières constituées au sein de l’espace d’équivalence ; ou encore elle vide un signifiant particulier de son signifié particulier et différentiel. “

in Fragmentation des luttes et universalité hégémonique de Nerns, 2000

 

“C'est dans le cadre d'une urbanisation totale à terme, que le socio-philosophe propose un "programme de recherches" sur la ville. Il articule sa pensée autour de quatre concepts de l'espace :

- l'espace absolu, qui est essentiellement naturel jusqu'à ce qu'il soit colonisé, il devient alors relativisé et historique ;

- l'espace abstrait associé à l'espace d'accumulation dans lesquels les processus de production et de reproduction sont scindés ;

- l'espace contradictoire où la transmutation de l'ancien espace et l'apparition du nouvel espace se réalisent en réponse aux contradictions inhérentes à l'espace abstrait ;

 - l'espace différentiel, mosaïque qui en résulte, constitué de lieux différents. (Jean-Marc STEBE et Hervé MARCHAL).” 

 in Urbanisation - Sociologies françaises, Perspectives marxistes de GIL, 2011

 

“Cette cité en réseau imaginaire est un espace différentiel où la politique est possible et le conflit inévitable ; elle est aussi une dimension de l’expérience et une métaphore de la politique. De là l’importance d’étudier les principales répercussions sur les grandes villes multiculturelles de cette capacité qu’a le réseau d’éliminer un facteur de lisibilité sociale. “ 

in La virtualisation et les villes-mondes multiculturelles de Betancourth, 1995

 

“L'homme se situe désormais et, au même moment, à plusieurs échelles et dans des ensembles spatiaux différents : il appartient à un village, à une région agricole bien déterminée, à un gouvernorat donné, il travaille dans une usine dont le siège se trouve à Lyon et dont le fonctionnement se situe à l'échelle internationale...      

Savoir lire cet espace différentiel et différencié est  une nécessité non pas au géographe mais au citoyen ordinaire. On est toujours situé dans un lieu appartenant à plusieurs ensembles spatiaux, la théorie des ensembles et des ensembles flous est indispensable pour suppléer aux limites fixes et nettes...” 

in Idéologie et géographie

 

“Pour commercer à saisir les enjeux les plus importants de cette recherche, on peut dire qu’elle a pour sujet la production de l’espace au sens d’Henri Lefebvre. C’est-à-dire la production d’un milieu existentiel vécu et façonné par ses habitants, un espace vital ouvert aux devenirs les plus inattendus, et, en même temps, intérieurement contradictoire de par sa multiplicité même — surtout quand il est soumis à des régimes de transparence et de totalisation, aussi illusoires qu’oppressifs. Au-delà des abstractions du contrôle, c’est cette dimension qualitative (corporelle, sensuelle, ludique) que Lefebvre appelle l’espace différentiel” 

in Géographie différentielle de Holmes, 2007

Tag(s) : #Temps

Partager cet article