L’espace offre un support physique à des pratiques sociales hétérogènes et simultanées. La matérialité spatiale se double toujours d’une signification symbolique : l’espace reflète la société et rend son ordre visible. La ville européenne s’était développée jusqu’à présent sur le principe de la contiguïté spatiale et temporelle. L’urbain était cumulatif de tous les contenus  issus de la nature, résultats de l’industrie et des techniques, œuvres de la culture, y compris des façons de vivre. Ces contenus s’incluaient dans l’espace l’urbain suivant un principe de contiguïté. Si notre société s’articule dorénavant en flux de capitaux, d’informations, de technologie, d’interaction organisationnelle, d’images et de symboles, bref, si elle est entrée dans l’ère de l’information, il faut supposer que l’espace en temps que support matériel de la simultanéité sociale adopte d’autre forme que la contiguïté physique et que son expressivité symbolique apparaisse différemment : la géographie s’en trouve révolutionnée et les formes urbaines s’en trouvent, de fait, renouvelées.

Jean-Philippe DORE & Jean RICHER

Tag(s) : #Temps

Partager cet article