villefluctuante est référencée dans Arteplan !

Et si, dans un monde gouverné par les flux, l’architecture et l’urbanisme avaient aujourd’hui plus à voir avec le temps qu’avec l’espace ?
Suivant la pensée sur la vitesse du philosophe Paul Virilio, villefluctuante met en avant une approche temporelle de l’urbanisme. En pratique, elle aborde le temps historique de l’héritage, l’avenir décrit par la prospective et les usages du présent. Pragmatique, villefluctuante est un collectif qui développe des projets de recherche-action en urbanisme. Privilégiant une approche intégrée, ses projets mettent en relation concepteurs, scientifiques et artistes contemporains.
Initialement, villefluctuante s’est investie auprès de grands donneurs d’ordre sur les questions de mobilité et de pulsations urbaines. Depuis quelques années, cette réflexion s’élargit à des temporalités plus longues qui la porte, entre-autre, vers la prise en compte des risques et leur évolution en lien avec le climat. Dans toutes ses recherches-actions, la promotion du temps comme matériau de conception au cœur du développement durable est un acte militant pour villefluctuante.

Focus sur l'urbanisme temporel

Appelé aussi chrono-urbanisme, il réunit les démarches urbaines qui intègrent le temps. L’approche temporelle est une clé de lecture très pertinente des usages et elle propose des outils spécifiques d’analyse pour des temporalités particulières (nuit, dimanches, saisons) et des modes de vie (prise en compte des différents âges avec une attention portée au vieillissement). De même, la lecture d’un territoire par les temps d’accès aux différentes aménités reflète le territoire vécu par les habitants et invite à repenser les vitesses et les proximités. En ce sens, l’approche temporelle trouve une place privilégiée dans la programmation et la planification urbaine. Cette approche renouvelle aussi les outils de diagnostic et d’actions sur l’espace public pour plus de mixités fonctionnelle et temporelle. La polyfonctionnalité et l’adaptabilité du bâti y trouvent des réponses aux différents usages à court, moyen et long terme. Enfin, l’approche temporelle propose de reconsidérer le temps même du projet pour habiter le temps d’attente et en renouveler sa conduite par des méthodes de travail innovantes. Enfin, les aménagements temporaires, issus de l’urbanisme tactique, interrogent les usages d’un lieu. Il s’agit de penser, aux différentes échelles, le temps comme une matière malléable qu’il nous revient de travailler.

Partager cet article